• La Pyramide de Cormatin

    La Pyramide de Cormatin

  • La Pyramide de Cormatin est ouverte aux curieux

    La Pyramide de Cormatin est ouverte aux curieux

  • La Pyramide de Cormatin est habitée par de nombreuses statues insolites

    La Pyramide de Cormatin est habitée par de nombreuses statues insolites

  • Dans chaque recoin du site, on découvre les détails façonnés méticuleusement par Gérard Larive

    Dans chaque recoin du site, on découvre les détails façonnés méticuleusement par Gérard Larive


 

Venez découvrir un lieu insolite, dans un voyage Mythologique au coeur des Pharaons sous l’antiquité égyptienne.

La pyramide a été installée sur l’idée d’une délocalisation:

  • A la fois mentale (rêve, transmutation)
  • Physique (trace plâtré performance, land art texte vidéo)
  • Non visible (électrons, particules, ondes).
La pyramide repose sur les quatre éléments. Couloirs et chambres en creuse la quintessence. En son cœur, âme et conscience, le trou noir transgalactique. La pointe en est la fontanelle céleste.

Le parcours
C’est à l’été 2004, après avoir étudié les sépultures égyptiennes au Caire et dans la Vallée des Rois, un besoin interne ma poussé à vouloir installé un lieu Pyramidal à Cormatin. Les premiers travaux furent d’installer les dimensions réelles dans le pré Bataillard à Cormatin.

L’accès au territoire fut essentiel, reliant des points forts comme Fragne, Mont ST Romain, St Hyppolite, Uxelles et Brancion via La Bergerie dit Khéops, par la trace soit le plâtre, texte et vidéo. Tous ces travaux s’inscrivent entre confluence Grosne et Guye.

En 2007, l’achat de La Bergerie (La Bergerie du bas) nommé Khéops sur un terrain de 4000m2, je décide de travailler sur le 1/5 des dimensions de la Pyramide de Khéops. Le nombre d’or s’impose il est le fondement de la construction, (unité de mesure approximativement 1,6180339887). Le mur Pyramidal est implanté puis construit, mis en place des premiers Horus. D’autres pièces sculpturales voient le jour fur et à mesure de l’avancement du projet.

Ce projet relié à la fois, aux astres permet aux visiteurs de vivre un lieu unique, pour déambuler dans un cheminement sculptural.

Horus, pièce maitresse du lieu.
Fils (d’Isis et Osiris) à tête hiéracocéphale, au pouvoir solaire est l’une des plus anciennes divinités égyptiennes représentée le plus souvent comme un faucon à tête hiéracocéphale. D’un regard vengeur il se voit protecteur d’un lieu pyramidal, où la symbolique est reine.

Les murs à degrés, abreuvé de mémoires, se font l’écho de ces pharaons sans territoires. La mise en place de sept pièces, se voit revêtir d’une finition bronze sur fond rouge.

L'Oeil Sirius
Dans la pyramide s’inscrit, un oeil Sirius (également appelée alpha Canis Majoris par la désignation de Bayer) étoile principale de la constellation du grand chien. Et invite, le regard dans des mémoires successives, où le vécu se joue et se déjoue de couches et de sous-couches et renvoie à chaque instant aux lisants le questionnement de la lisibilité. Ce lieu vous invite à déambuler au rythme du temps, dans un cheminement sculptural. J’ai travaillé à la fois sur mon propre oeil, et celui de cette étoile.



Depuis 2007 tous les jours j'oeuvre pour la continuité de ce projet de délocalisation.
Bonne visite !
Gérard Larive créateur-concepteur artistique

 

 

Partager
Mail  Facebook  Messenger  Twitter  Pinterest  LinkedIN